LE MENSOULEGUIÉ

Chères et Chers collègues,

Le Syndicat SANCA-UNSA affirme que les syndicats sont des courroies de transmissions d’un parti politique.

Cette affirmation est mensongère, irrespectueuse de l’histoire de notre pays, comme elle l’est de votre intelligence.

Quel serait d’ailleurs ce parti ? Ce serait drôle si ce n’était pas triste à vomir.

Force ouvrière est constitué de personnes de sensibilités différentes nous n’en faisons pas état car ce n’est pas l’objet qui nous occupe, nous travaillons pour protéger analyser et défendre le travail, nous sommes à notre place dans le contrepoids et non dans la cogestion.

Si les syndicats étaient inféodés aux partis politiques pourquoi s’opposeraient-ils donc à leurs décisions ?

Les arrangements intersyndicaux entre amis existent, j’en suis fière, Force Ouvrière et par ma voix au premier chef respecte les femmes et hommes qui syndiqués autrement de nous œuvrent pour vous.

Je respecte tous les syndicats mêmes la plupart de ceux qui, engagés au mensouneguié s’associent à ces manœuvres indignes.

Il se présente comme une victime. Ce serait à vous de sauver le syndicat des non syndiqués anti-syndicats, quelle blague.

J’éprouve à l’encontre du rédacteur de ce tract une aversion extrême, car c’est un menteur qui vous manipule toute l’année de façon effrontée.

Il vous manipule pour la CAP, vous faisant croire qu’il est intervenu alors,que jusqu’à aujourd’hui il ne siège pas lui-même. Les interventions des syndicats sont consignées dans des PV, nous les tenons à votre disposition.

Si d’aventure il agissait en dehors de la CAP, cela prouverait qu’il y a bien là entente entre amis.

Le CESAN est une association de qualité, le conseil d’administration que j’ai l’honneur de présider depuis sept ans est composé de femmes et d’hommes volontaires et respectables.

Si le CESAN est en capacité aujourd’hui de vous offrir des actions de qualité ce n’est certainement pas grâce à celui qui a d’ailleurs voté au dernier CT contre la convention d’objectif. Ce vote s’il recevait un écho favorable signerait simplement la mort du CESAN.

Il a également voté contre

Identification de la mission égalité femmes-hommes au sein de la direction générale adjointe ressources humaines

Présentation de la Mission « Égalité – Droits des femmes – Prévention du harcèlement »

Dans le document que vous avez reçu, cette phrase retient aussi mon attention :

« Dans la plupart des cas … a été entendu… qui défend des dossiers sérieux et des agents méritants » Pourquoi alors ne les gagne t’il pas tous ?

L’augmentation de la valeur faciale du ticket restaurant.

L’employeur détermine librement le montant de la valeur libératoire (= valeur faciale) des titres-restaurant.

Le titre restaurant est en partie financé par l’employeur, qui doit obligatoirement prendre à sa charge entre 50 % et 60 % de sa valeur. Il reste entre 40 % et 50 % de la valeur du ticket à la charge du salarié.

Pour être exonérée des cotisations de sécurité sociale, la contribution patronale doit être comprise dans la limite de 5,43 € par titre pour les titres 2018.

Si la contribution de l’employeur dépasse cette limite (ce qui n’est pas interdit), la fraction de la contribution excédant le plafond légal, est réintégrée dans l’assiette des cotisations sociales de l’entreprise.

Cela peut dire deux choses, soit notre employeur augmente sa cotisation, cela le contraindrait à payer un impôt supplémentaire, soit cette augmentation serait financée par nos propres deniers, hors si l’employeur n’augmente pas sa participation, augmenter la valeur du chèque ne nous apporte aucun avantage.

Que dire du VERSO ?

Le syndicat qui n’est pas aux ordres, alors qu’il vote POUR un dossier dont il est CONTRE pour être agréable au DGS (propos consignés dans le PV et consultable dans nos locaux)

Ni pour le désordre, alors qu’il utilise des moyens de communications interdits à tous les syndicats sauf à lui, qui s’arrange en dehors des protocoles électoraux et syndicaux.

Le dialogue social à Nice est apaisé et l’a toujours été et ce n’est certainement pas grâce à lui.

Ni Paris Ni Marseille…… Alors pour Nous Niçois du syndicat FO de naissance et d’adoption.

Notre Nice est une terre de diversité, ouverte sur le monde, c’est une terre mère qui a adopté nombre de, Scientifiques, Philosophes, Universitaires, Intellectuels, Artistes, Sportifs, Journalistes, Hommes de lois, Écrivains, Entrepreneurs, Architectes et FONCTIONNAIRES qui n’étaient pas niçois de naissance et pourtant lui a apporté louanges et reconnaissance.

Si vous votez pour cela, c’est que vous donnez du sens, au mensonge, à la manipulation, au recul de  la défense du droit des femmes, au recul de la défense du droit à la différence, il enferme Nice et les Niçois dans ce qu’ils n’ont jamais été, des humains intolérants.

Je fais confiance à votre libre arbitre.